Cotons réutilisables [DIY]

Des cotons réutilisables mais qu’est ce que c’est ? Et bien c’est une petite couture de tissus qui vont remplacer les disques de coton qui servent à se démaquiller, à désinfecter, à mettre de la crème, et que l’on jette après !

Le zéro déchet

Au delà du plaisir de le faire soi même, il y a ici pour moi quelque chose de très important. Je vous partage ce diy cotons réutilisables très simple, accessible aux couturières débutantes, et même possible à coudre à la main, pour encourager chacun à prendre de bonnes habitudes. Le zéro déchet ce n’est pas simple, mais il y a plein de petites choses à mettre en place pour au moins limiter notre impact. Dans le projet en lui même mais aussi dans sa façon de le conduire puisque je vous encourage à ne rien acheter pour ce faire mais à réutiliser des choses que vous avez chez vous.

matériel

Il vous faut :

  • un vieux peignoir ou une vieille serviette, un machin que vous allez donner sinon (ne jetez jamais, vos vêtements inutilisables pourraient être réutilisés en isolant phonique entre autres)
  • des chutes de tissus de vos précédentes coutures, ou un vieux t-shirt, une vieille chaussette dépareillée, bref du tissu, bon d’accord pas trop moche c’est mieux !
  • du fil, un mug ou un grand verre, un ciseau cranteur si possible, une aiguille, du tésa (ou gros scotch), un bout de carton (ancien paquet de gâteau ou emballage de votre dernier colis)
  • une machine à coudre, mais pour moi c’est accessoire. Cela va plus vite, mais vous n’avez pas besoin de dix milles cotons, vous pouvez très bien vous en coudre trois ou quatre à la main.

Préparation des disques

Première étape : utilisez le mug ou le grand verre (ou même un compas!) pour dessiner votre rond sur votre carton. Pensez que ce rond détermine le diamètre de vos futurs cotons  réutilisables, moins l’épaisseur de la couture, d’environ 1cm en moyenne. Découpez. J’ai utilisé du scotch pour pouvoir fixer un minimum à mes tissus. Vous pouvez utiliser du papier pour le rond et fixer avec des épingles ça marche aussi.

Seconde étape : choisir ses tissus pour le verso, accordés à la couleurs du tissu éponge que vous avez choisi qui fera le recto. Découpez dedans à l’aide de vos ciseaux cranteurs vos futurs disques à l’aide du patron en carton. Les ciseaux cranteurs servent à stopper l’effilochage de vos tissus. Pour de plus grandes réalisations on surfilerait. Ici vous pourriez même utiliser un ciseau simple et prévoir des marges de coutures un peu plus grandes, les cotons ne vont pas être soumis à des tiraillements violents !

Combien ? Autant que vous en avez besoin ! Personnellement, je ne me maquille pas tous les jours, cela me sert aussi à désinfecter un bobo, à l’usage je me rends compte que deux ou trois m’auraient suffi ! Pour quelqu’un qui se maquille régulièrement comptez en fonction de vos machines à laver aussi ?

Couture

Une fois vos petits disques assemblés par paire, une face tissu éponge, une face couleur, face contre face on les assemble à la main ou à la machine. (On voit donc le dos, l’ensemble sera retourné après) On laisse bien deux, trois cm d’ouverture pour retourner notre ouvrage selon si on est plus ou moins à l’aise avec ça !

On retourne et on ferme à l’aide d’une petite couture à la main, invisible ou créneau de son petit nom, car elle suit vraiment le schéma d’un créneau de rempart de château fort ! Le principe, bien marquer le plis voulu, piquez bien en face de là où l’aiguille sort, dans le pli. Ainsi le fil une fois tiré n’apparaît pas, l’aiguille avance dans le tissu, caché ! (voir photo ci-dessus)

Et voilà c’est fini !

N’hésitez pas à envoyer des photos de vos réalisations, je les ajouterais ici !

Laisser un commentaire