La petite histoire

cécile M.

> Quoi ?

Bonjour ! je suis Cécile M., mon entreprise de dessins et sérigraphies peut répondre à plusieurs types de demandes :

  • Accompagnement dans vos projets personnels ou professionnels (réalisation de dessins, d’impressions sérigraphiées ou de créations personnalisées )
  • Ateliers d’initiation à différentes techniques sur Lyon: personnalisé, en groupe ou sur des événements (linogravure, shibori, dessin architectural, marbrure, …)
  • Ventes privées ou participation à des marchés avec les créations Cécile M.
  • Projets d’illustrations de livres, d’articles etc.
  • Collaborations avec d’autres corps de métier (céramique, maroquinerie, vitrailliste…)

> Qui ?

cecile m sérigraphie dessin
Cécile M. sérigraphie à l’atelier unique en série

Je suis née en 1990 à Lyon, d’un père artiste et d’une maman conseillère d’orientation psychologue. J’ai grandi sur les pentes de la croix-rousse, sans la télé, le regard grand ouvert sur les multiples concerts et vernissages où mes parents m’emmenaient. Un peu intimidée de la multitude de mondes que nous rencontrions. Le nez toujours dans un roman ou une bédé, j’envahissais les marges de mes copies de dessins. J’ai fait un bac S option arts plastiques puis des études d’architectures spécialité urbanisme.

Aujourd’hui, mes plus grands plaisirs sont de partager un bon restaurant avec des proches ou de partir en voyage. J’ai besoin de découvrir sans cesse de nouvelles choses, un nouvel usage, un nouvel objet, une nouvelle culture, un nouveau motif, un nouvel artiste, un nouveau paysage. J’ai eu la joie de visiter le Japon, le caillou, Londres, l’Islande.

L’ensemble de mes journées peut être source d’inspiration, que ce soit les magnifiques films de Miyazaki, les livres poétiques de Fred Vargas, les sombres dessins de Victor Hugo, l’entraînante musique africaine, les motifs graphiques des kimonos traditionnels, les arbres Calédoniens, la mer, le ciel…

Je suis quelqu’un qui aime la simplicité, l’amour, l’honnêteté. J’aime dire je t’aime, à mon amoureux, à mes amis, à ma famille. Parce que vivre, c’est cela, c’est cette ombre de la mort qui me fait aimer. Je suis persuadée que si notre monde acceptait plus d’empathie, de respect d’autrui, d’échanges, si on apprenait un peu plus à se connaître, cela irait un peu mieux. Mes amis disent que je suis une bisounours, et j’assume !

> Comment ?

Après l’obtention de mon diplôme d’architecte et un voyage à l’autre bout du monde, me voilà revenue à mes racines, la croix-rousse. Par hasard, en passant devant une vitrine, j’ai soudain envie de m’essayer à la sérigraphie.

Un jour de janvier 2015, j’arrive avec une dizaine de t-shirt et mes dessins sur une clé usb et ma journée de formation commence à Unique en Série. Il y a là une jeune fille et sa mère, une artiste autonome et les deux formatrices. On essaye des trucs, on rigole, on regarde ce que font les autres, on boit un thé…

Cela peu paraître enfantin mais ça ne l’est vraiment pas, sachant tout ce que cela a impliqué après pour moi : mais ce jour là, pour la première fois de ma vie, je me suis dit : « je suis à ma place, je serais heureuse si ma vie c’était ça. »

En quelques mois, je créais l’entreprise Cécile M. et me permettais soudain de dessiner tout mon soûl, d’expérimenter , de créer, de concevoir et mener à bien mes propres projets, objets, habits

Une vraie libération qui en peu de temps m’a permis de pratiquer le dessin, le tie and dye, la reliure, la gravure pointe sèche ou lino, la photographie, la peinture, la couture, et surtout et toujours la sérigraphie sous des formes multiples.

> Pourquoi ?

Je défends un monde qui existe même si peu de personnes en ont encore conscience. Dans mon monde il y a beaucoup de gens qui se battent pour réfléchir à un système plus proche de l’humain, plus raisonné, plus respectueux de la Terre et de tout ce que l’on peut trouver dessus. J’aimerais montrer qu’il peut être très simple de vivre tous ensemble sans se juger, juste en acceptant le dialogue et la différence.

Je ne dirais jamais, j’ai une démarche éco-responsable. Car je vis dans une réalité où je sais à quel point il est difficile de s’en sortir et de contrôler absolument tout. Cependant j’essaye !

  • Mes emballages sont en papier, ils sont recyclables. Mes cartes ne sont pas vendues sous blister, parce qu’à chaque fois que je vois du plastique, je pense aux tortues, baleines, poissons et oiseaux divers.
  • Mes t-shirts sont labelisés earth-positive, qui est un label global qui regroupe : le label fair wear, bonnes conditions de travail, salaire, pas d’enfants qui bossent, le label carbone trust qui contrôle les rejets de carbone, et enfin un coton issu de l’agriculture biologique.
  • L’encre que j’utilise est une encre à base d’eau qui sans être biologique elle même, suffit à conserver un label bio. Ce n’est pas une encre à base de solvant beaucoup plus nocive pour la nature et pour nous !
  • Mes cartes sérigraphiées sont toutes réalisées à partir d’un papier Canson 300mg gamme Montval, à part le fait que c’est un excellent papier, il est surtout de fabrication française.
  • Toutes les chutes de papier sont recyclées ou réutilisées pour le packaging. Les chutes de tissus ou de fils servent de bourre pour des coussins. Les typons hors d’usage pourront servir aussi pour le packaging ou pour un projet plus artistique. Les chutes de papier, tissus ou de cuir plus grandes serviront quant à elles pour des bijoux. Je produis donc très peu de déchets.
  • Les cartes imprimées numériquement, le sont dans un atelier Lyonnais, car je privilégie une relation humaine à un achat moins cher sur une plateforme trop connue d’internet. J’espère bientôt imprimer avec une encre écologique.

Pour mes affiches je préfère utiliser ce que j’ai déjà, que racheter des produits de peut-être meilleure qualité. Je n’ai pas encore trouvé de tissus locaux ou bios pour mes trousses, je me contente de matières naturelles obligatoires pour la sérigraphie. Les éléments métalliques de mes bijoux sont certifiés sans certains produits chimiques ou allergènes mais sont fabriqués en Chine. La majeur partie de mes présentoirs de stand sont en bois ou en métal mais il y en a aussi quelques-uns en plastique (je me console en me disant que ce sont des consommables sur du long terme).

Je vous raconte tout cela pourquoi ? Déjà pour être honnête, parce que je n’aime pas que l’on me dise juste ce produit est bio. Le durable c’est une démarche de tous les jours. Qui me fait parfois me balader longtemps avec mes déchets avant de trouver la bonne poubelle !  Le tout noir ou le tout blanc, ça n’existe pas. On essaye de tendre vers et parfois on échoue, mais on continue !

L’association 7ici dont je fais partie, qui a sa boutique au 63 montée de la grande côte Lyon 1er, possède le label LVED (Lyon Ville Ecologique et Durable). Les meubles de la boutiques ont été réalisés à partir de palettes recyclées. Nous acceptons la gonette qui est la monnaie locale.

Encourager une économie locale, avec la gonette, en nous choisissant nous, des artisans locaux, cela coûte parfois plus cher, car vous payez le salaire d’une personne qui vit dans le même pays avec le même niveau de vie et les même charges que vous. Mais par contre vous ne payez pas pour les trente intermédiaires qu’il n’y a pas entre vous et le fabricant de ce que vous avez dans les mains ! Vous soutenez une économie locale et décidez de redistribuer la richesse de manière plus équitable.

Merci !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer